Chaillol mon amour, participez à l’enquête publique !

Communiqué du Collectif Adieu Glacier

Par Neige | Publié le 9 avril

Au pays de l’ex or blanc…

Soucieux de l’avenir de notre département et des générations futures, le Collectif Adieu Glacier 05 questionne fortement la pertinence des aménagements touristiques dans les Hautes-Alpes et dénonce les projets trop impactants : le futur téléphérique de La Grave, la prolifération des canons à neige et leurs réserves collinaires, ou encore le projet ubuesque de la station de Chaillol.

Chaillol : plus haut, jusqu’où… ?
L’exemple de la commune de Chaillol est symptomatique d’une fuite en avant irresponsable.
A l’heure de l’urgence climatique et d’une récession économique sans précédent due au Covid 19, la commune de Chaillol prévoit la construction d’un téléphérique et d’un restaurant d’altitude au col de la Pisse, en bordure du Parc National des Écrins. Ce projet apparaît clairement désuet et en aucune façon en phase avec les réalités du moment. Cet aménagement est-il compatible avec la protection de la Nature et les perspectives liées au réchauffement climatique ? Est-il réaliste d’aménager une piste de ski en exposition plein sud ? Bien sûr que non !

Avis d’enquête publique de l’étude d’impact pour le projet de construction d’une remontée mécanique de type Télépulsé 4 saisons au col de la Pisse. Cette étude aura lieu du 19/04/2021 au 21/05/2021 à la Mairie de St Michel de Chaillol
https://www.mairie-chaillol.fr/2021/04/02/avis-denquete-publique/

Une logique économique des années 70…
La réalisation d’un tel projet nécessiterait un investissement disproportionné par rapport aux retombées que l’on pourrait en espérer localement (quelques emplois sauvés par une activité « toutes saisons »…).
Pourquoi ne pas envisager des alternatives plus résilientes face à la crise climatique ? Alors que la plupart des stations se définissent d’abord comme « stations de sports d’hiver », elles ne peuvent plus faire l’économie de l’élaboration d’une vision de l’avenir dans laquelle la place du ski, de la neige, de la saison hivernale et du tourisme doit être repensée. « L’usine à rêves » tourne de plus en plus souvent au cauchemar… A-t-on envisagé des projets de réaménagement de l’espace soutenables et intelligents, prenant en compte le dérèglement climatique et soucieux de la préservation de l’environnement, nécessitant des investissements bien moindres ?
De plus, la concertation avec la population sur ce projet impactant pour le territoire et pour les citoyens est inexistante. Quel est le coût pour les contribuables des différentes études déjà commanditées par la commune de Chaillol ?

Face à l’évidence du modèle « industriel » d’un tourisme écologiquement insoutenable, la notion de modèle « éco-soutenable » n’est la plupart du temps qu’une variable d’ajustement « greenwashing ». La montagne ne doit plus être considérée uniquement comme un objet de consommation réservé à une élite, un haut lieu de la « distinction sociale » et du placement immobilier. L’innovation touristique aujourd’hui ce n’est pas faire « plus », mais « mieux ». Un modèle économique repensé, de nouvelles pratiques de consommation tendant vers plus de sobriété, des équipements moins énergivores, une fréquentation étalée et non plus une fréquentation de masse 2 mois dans l’année… voilà les enjeux du tourisme de demain.

Le collectif Adieu Glacier 05 propose :

Un moratoire permettant d’effectuer des concertations dans de bonnes conditions et de prendre démocratiquement les décisions d’effectuer ou non de nouveaux aménagements dans le milieu montagnard.
Que notre département devienne l’exemple d’un tourisme plus doux, respectueux de la nature, proche des spécificités locales et en adéquation avec les différentes injonctions environnementales. Les stations de ski peuvent (doivent) être les premières actrices de la transition sur les territoires de montagne. 

C’est dans ce contexte, où de nouveaux enjeux se font jour, qu’il faut comprendre et accompagner les scénarios d’adaptation, de diversification ou de crise dans lesquels s’engageront les stations de montagne.
Ce n’est sûrement pas à coup de bulldozer que l’on protège la nature et notre avenir commun !

adieuglacier05@gmail.com
https://www.facebook.com/adieuglacier05

Vous voulez réagir à cet article ?