Le 3 octobre nous marchons sur l’aérodrome de Gap-Tallard !!!

Par Neige | Publié le 3 octobre

Contexte local
L’aéroport de Gap-Tallard est le symbole archaïque d’une économie absurde, dépassée et réservée à une élite aisée : l’économie liée aux sports et loisirs aériens. Cette économie accompagne également la destruction du vivant via l’artificialisation des milieux naturels, l’utilisation toujours plus importante d’énergies fossiles, le gaspillage des ressources en eau…
Exemple : Pour un saut en parachute de 1 minute c’est l’équivalent d’un déplacement de 100 km en voiture !
L’aérodrome de Gap-Tallard c’est :
– 70 000 mouvements annuels d’avion 330 jours par an.
https://www.lepoint.fr/economie/comment-la-ville-de-gap-joue-les-filles-de-l-air-26-06-2016-2049807_28.php
L’exemple de l’aérodrome de Narbonne :
http://www.rubresus.org/aerodrome-de-narbonne/
http://www.rubresus.org/impacts-de-l-aerodrome-narbonne-sur-l%E2%80%99environnement/
ATTENTION : Aller simple pour le crash climatique !

Mais pourquoi ?
1– Si Le transport aérien était un pays, il serait le 7ème plus gros pollueur de la planète. Avec les émissions de CO2 dues à la combustion du kérosène et l’impact des traînées de condensation et des oxydes d’azote rejetés, le transport aérien est à l’origine de 5% du réchauffement climatique mondial.2– Au niveau mondial, les émissions de CO2 du transport aérien ont plus que doublé en 20 ans.

3– En 2018, les émissions de CO2 pour le transport aérien en France se sont élevées à 22,7 Mt (millions de tonnes).
4– Le trafic aérien français a connu une hausse de près de 62% de ses émissions de CO2 depuis 1990.
5– Le transport aérien échappe à toute taxe sur le carburant en France.

6– Les Français·es qui volent beaucoup sont les 10 à 20% les plus riches, avec des revenus mensuels de plus de 2500 €.

7– Le bruit engendré par les avions reste une des nuisances sonores les plus durement ressenties par la population.

Vous voulez réagir à cet article ?