Nuits de la lecture

L’automne fait du vélo

Par Herbé | Publié le 5 février

Palette aux couleurs vives qui chaque année me donne renaissance.
Flamboyante Nature à l’automne mature, j’ouvre les yeux sur toi à sève descendante.
Colchiques et crocus lentement s’effacent sous la rouille des feuilles, la vie s’enfonce en moi pour me régénérer.

Pas mal à l’aise, dans leur éventail orangé, les mélèzes participent, eux aussi, de cette descente aux Enfers, pour se confectionner aux forges de Titan un espoir.
L’espérance de vie.

Cette descente est une difficile ascension où chaque végétal pédale lentement sa chevauchée du vert jaunissant vers l’absence du néant.

L’énergie solaire en ses lumières rasantes, nous fait le coup du prisme à l’envers ! Des couleurs automnales transmutées vers le blanc de l’hiver.
Tout en contraste, le sous bois naguère si clair, évolue vers la sombritude, ce pays où le noir est couleur.

Et puis, l’agate des jours cède enfin ses nuances colorées.
Tout en pensées, c’est la Terre de Fièvre taoïste qui s’impose : sur le bois noir, l’hiver blanc est là

La Terre ?
En sa nature tempérée, un vrai marchand de cycles

A Gap, le 7 décembre 2019
Ma saison préférée, tout un poème
Atelier proposé par Muriel Lamboglia

Vous voulez réagir à cet article ?