Qui c’est celui là ?

En réponse à P. Faure pour son article "d’où y sort çui-là"

Par Herbé | Publié le 1er avril

Y a comme un défaut

A peine entré dans la lecture de l’article, mon esprit s’est égaré. "Mais que veut-il dire l’artiste derrière son clavier ?"
Bon, je reprends ma lecture. Impossible ce matin, mon esprit s’en va communiquer avec Dame Nature vers les champs libres du Valgaudemar, les estives de la Rouanne ou encore les champs d’or que nous réserve le printemps qui vient.
J’y reviendrai.
Et, j’y suis revenu. Le moins que je puisse écrire : Y a comme un défaut ... j’ai du mal. "Qui c’est celui là" me susurre Vassiliu. Oui, qui c’est cet auteur ? Tout aussitôt, faisant preuve d’empathie immodérée, plutôt rare chez moi, à mon tour, je me dis aussi "qui c’est celui-là ?" ....oui, oui, moi le lecteur que je suis.

Hé, hé faut être en mesure de décoder !

Tout est là !
La communication nécessite un émetteur et un récepteur. "Ici Londres, les Français parlent aux Français : dire à Dédé que les carottes sont cuites, je répète les carottes sont cuites" Hé, hé faut être en mesure de décoder !"
Probablement un problème de formatage .... la mise en forme de générations en coupe réglée par le capitalisme rampant d’abord, puis triomphant.
Comme la grenouille dans son bocal mis lentement à chauffer, aurais-je perdu toute mes capacités de réaction, de résistance, de contestation, incapable de lever l’énigme d’un texte de libre expression ?

Libre expression ...

Ah oui ! La libre expression s’exerce dans le cadre de la liberté d’expression, inscrite dans notre constitution. comme l’écrit le site "Canopée" : "Dans les sociétés démocratiques, la liberté d’expression est un droit fondamental garanti par l’État qui va de pair avec la liberté de la presse.
Cette liberté n’est cependant pas un absolu et elle est restreinte par de nombreuses limites. Elle n’est jamais totalement acquise et des associations internationales luttent pour sa défense. Le développement d’Internet a des conséquences négatives et positives sur son exercice. »

… et libre compréhension

"Dis donc, c’est bien joli de faire ton mea culpa à barjaquer entre codeurs et décodeurs. Élevé au lait de la vulgarisation, tu ne vas quand même pas renier que tu écris toujours pour essayer d’être compris de la majorité de tes lecteurs. Mais bon, d’un autre côté, comme te l’a dicté ton vieux prof de dessin "exprime-toi, le regard des autres, tu t’en fous".

"A qui qu’ce soit que je m’adresse, j’veux vous remuer dans vos fauteuils" (R. Séchan).
Le débat est lancé : libre expression et/ou libre compréhension.

Vous voulez réagir à cet article ?