Retour sur l’action "Non au Golf de Serre-Ponçon "

4ème vague contre la Ré-intoxication du Monde, les Soulèvements de la Terre

Par Neige | Publié le 19 septembre

Voici un petit retour de cette 2ème action contre le golf de Serre-Ponçon, à la Garenne de Crots....
Un collectif se monte pour à la fois communiquer sur l’absurdité d’un tel projet, sur les impacts sur la nature et la biodiversité, pour récolter des informations complémentaires et pour organiser les actions futures.
Que toute personne souhaitant rejoindre ce collectif se signale !

Extrait de l’article du Dauphiné Libéré :
"Une cinquantaine d’opposants au golf de Crots se sont rassemblés ce samedi. Photo Le DL /B.B.
Samedi matin, accompagné d’un orchestre, les opposants ont distribué des tracts et discuté avec la population. L’accueil était plutôt bon du côté des clients et des forains. Certains affichaient leur soutien, d’autres trouvaient qu’un peu de musique « ça fait de l’animation ».

Les manifestants ont symboliquement interpellé Chantal Eyméoud sous les fenêtres de la mairie. « La maire, qui est la vice-présidente de la région, a dit devant les caméras de télévision, lors du congrès de l’UICN à Marseille (Congrès mondial de la nature NDLR), qu’elle s’engageait pour la biodiversité. Ici, elle va détruire 15 hectares de forêts pour un golf ! » a harangué José Pluki d’Adieu glacier 05.

Après une distribution de tracts au rond-point des Orres, la cinquantaine d’opposants a tenu une réunion là où est prévu le golf pour discuter des suites à donner au combat. Leur enjeu est de remobiliser les troupes, sachant qu’à la manifestation précédente, ils étaient 150. Cela passera, ont-ils décidé, par une plus grande visibilité auprès de la population et des élus ainsi que par une meilleure réactivité lors de moments clefs.

La journée s’est terminée par la construction d’une cabane symbolique. Christine rappelle que la garenne de Crots est une zone à défendre : « C’est une ZAD. Même si nous ne sommes pas toujours présents, nous sommes vigilants ». D’autres participants sont plus catégoriques : « Le jour où les travaux débutent, c’est sûr, on s’installe ici ».

De son côté, Jean Céard, le président de l’association défendant le projet de golf, que nous avons contacté, faisait part de son ressenti : « Nous sommes déçus de ne pas pouvoir échanger autour de ce projet afin d’en faire apparaître l’utilité. Cela aurait pu permettre une meilleure compréhension de ses objectifs tant sur le plan de l’attractivité du territoire que sur son développement économique »."
Plus d’infos, notamment la vidéo explicative du collectif Sens regroupant des élus de l’opposition : https://journalidp.blogspot.com/2021/09/que-la-montagne-est-rebelle.html
Autres infos :
https://agir17.noblogs.org/
https://lessoulevementsdelaterre.org/

Vous voulez réagir à cet article ?