Tour de France : Le climat change...et vous ?

Il n’y a pas que le rallye dans la vie... le Tour de France c’est pire !

Par Neige | Publié le 1er septembre

Par le collectif Ras le Rallye 05

De nos jours, la préservation de l’environnement est au cœur des débats et le grand public est constamment sollicité afin de prendre conscience et d’agir face à l’urgence climatique, la pollution engendrée par les déchets plastiques ou la disparition de la biodiversité.
Nous tous, citoyennes, citoyens, femmes et hommes politiques, entreprises devons entreprendre des actions dans nos vies quotidiennes pour préserver notre écosystème planétaire.

C’est pour cela que le collectif RAS le rallye 05 dénonce le tour de France cycliste car :

Le Tour de France cycliste c’est :
18 millions de gadgets publicitaires dans la nature
Le Tour de France est une manifestation sportive suivie massivement par un très grand nombre de personnes, tant en France qu’à l’étranger. Lors du déroulement des étapes, il est lamentable d’observer la caravane publicitaire jeter 18 millions de goodies, des gadgets promotionnels distribués par les sponsors. En 2019, six ONG et 34 députés déplorent l’avalanche d’objets en plastique distribués tous les ans quelques heures avant le passage des coureurs de la Grande Boucle par la "fameuse" caravane publicitaire, des pitoyables breloques en plastique fabriquées en Chine, trop souvent sous blisters, ces terrifiants emballages plastiques inutiles. Les organisateurs du Tour (ASO), les élus, les partenaires et les sponsors de la caravane ne peuvent plus ignorer la pollution plastique qui pollue nos cours d’eau, nos rivières, nos fleuves, nos océans.

Des dizaines de tonnes de déchets sur les bords des routes...
Sur le Tour et en particulier en montagne, il s’agit de ne pas retrouver de déchets dans la nature ou, sur des sites non desservis par les gestionnaires de déchets. La difficulté consiste à aller capter les déchets des milliers de spectateurs.
Ainsi, ce sont donc les collectivités locales qui ont la charge de faire nettoyer les 3.500 km que parcourt cet événement sportif. Les dizaines de tonnes de déchets sont ramassées par les services de nettoyage des villes et des municipalités, qui, trop contentes d’accueillir l’événement planétaire, en acceptent le coût sans rechigner.

Exemple : Après un passage du Tour au Mont Ventoux, une association écologiste et des citoyens ont publié des photos du lendemain montrant le paysage maculé de déchets. Ce sont alors plus de 20 000 canettes et 30 000 bouteilles plastique qui avaient dû être ramassées. Rien que pour une seule étape !

Le Tour c’est 341 000 tonnes de Co2 par an...

Avec 2300 voitures, bus, camions, 8 hélicoptères...le Tour avance avec son stade à chaque coup de pédale... Conséquence : le bilan carbone n’est pas extraordinaire...doux euphémisme !
Les véhicules des équipes et de l’organisation génèrent une empreinte de 5000 tonnes de Co2. Si vous ajoutez la caravane publicitaire et les médias, on arrive à 22’000 tonnes. Soit l’équivalent d’un GP de F1 qui pèse 24’000 tonnes ! Claude Sudres (directeur de la communication chez ASO) prend en compte tous les paramètres (public, téléspectateurs et internautes), pour établir l’empreinte carbone globale qui ne laisse pas d’impressionner : 341’000 tonnes de CO2/an... champion de l’événement sportif le plus polluant du monde !
Face à ces accusations, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a tenu à préciser lundi 10 août « qu’ils avançaient » pour réduire l’empreinte carbone de la course. « Cette année, pour la première fois, on aura 29 voitures hybrides. Il y aura des voitures 100 % électriques dans les caravanes », a indiqué le responsable de la compétition.
Sauf que, présentée comme la solution ultime par beaucoup, la voiture électrique n’est pas si propre qu’on veut bien le croire. Production d’électricité (nucléaire ou centrale à charbon), l’extraction des métaux rares, la fabrication des batteries et selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et la Maîtrise de l’Energie), il faut environ 70.000 MJ pour fabriquer une voiture essence ou Diesel, 120.000 MJ pour construire une électrique.… De nombreux éléments entachent son bilan écologique, parfois pire que celui d’une voiture essence ou Diesel.

8 hélicoptères et 2 avions sur le Tour
Comme chaque année Hélicoptères de France met en œuvre 3 hélicoptères Ecureuil pour les transmissions télévisées en direct et 5 pour le transport des VIP.
Des VIP en hélicoptères... pour 7500€, Champagne !
https://www.discoverfrance.fr/tour-de-france/billets/helicoptere-vol-billets

https://www.sportstoursinternational.fr/evenements/experiences-vip-tour-de-france/

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/video-tour-de-france-comment-les-invites-vip-assistent-a-la-course-1496436.html

De bien belles images...avec un maximum de CO² !
Derrière ces cyclistes en sueur, une véritable organisation rigoureuse et technique permet d’avoir une image de qualité pour la TV, montée comme un film hollywoodien. Cinq motos autour du peloton, trois hélicoptères à différentes altitudes, deux avions en haute altitude, un car-régie en ligne d’arrivée, et deux points relais autour du parcours... il y a du monde dans les coulisses du Tour.

https://www.usinenouvelle.com/article/dans-les-coulisses-du-tour-de-france-helicopteres-de-france-l-entreprise-derriere-les-images-aeriennes.N716844

INEOS / GRENADIERS : Plastique, gaz de schiste et 4x4… Ineos, sponsor embarrassant de l’équipe favorite du Tour.
De nombreuses ONG (Greenpeace, No Plastic In My Sea, Zero Waste France, Green Cross France.... )et le collectif RAS le rallye 05 dénoncent la présence sur la Grande boucle d’Ineos-Grenadiers, géant de l’industrie pétrochimique.

Que ce géant mondial de la pétrochimie, connu pour son engagement dans les gaz de schiste, soit mis en avant sur le Tour de France nous indigne. La participation d’un groupe aussi polluant à la plus grande course cycliste du monde, dont l’aura repose en partie sur "la beauté de paysages naturels", est un signal catastrophique et une édition 2020 du Tour faisant encore la part belle au plastique et à des industries polluantes comme Total. Pour les défenseurs de l’environnement, INEOS est une véritable catastrophe, tant ses multiples activités sont émettrices de CO2 et ont des conséquences dévastatrices pour la planète.

Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant

Symbole de l’essor de la production plastique permise par le gaz de schiste, l’entreprise Ineos sponsorise une des équipes favorites du Tour de France.
Dans le cœur des fans de cyclisme, les mois de juillet ont un parfum de Tour de France : trois semaines d’une course populaire, de pelotons tassés sur la chaussée, d’échappées téméraires, de sprints musclés, de succès vibrants et d’espoirs déchus, au fil des plaines et des reliefs de l’Hexagone.
Le Tour de France est aussi une grande fête des sponsors. (...)

Et Amaury Sport Organisation dans tout ça ? Beaucoup d’argent public pour des profits privés...

(Amaury Sport Organisation (ASO) est un organisateur d’événements sportifs français gérant notamment le Tour de France, Liège-Bastogne—Liège-Paris-Roubaix,Paris-Nice, le rallye Dakar, le marathon de Paris, d’open de France et le Roc d’Azur. ASO fait partie du groupe de presse Amaury qui possède le quotidien sportif L’Équipe entre autres.)

Si on la compare à la coupe du monde de football et aux jeux olympiques, ces deux autres rendez-vous planétaires, la Grande Boucle a ceci de particulier qu’elle est l’unique épreuve de cette envergure aux mains de propriétaires privés, et non d’une fédération. Son aura explique à elle seule la croissance fulgurante du groupe d’Amaury Sport Organisation (ASO), une filiale d’un gros groupe capitaliste qui possède plusieurs journaux, dont L’Équipe et Le Parisien. Les sponsors sont les employeurs, on y trouve des banques, des assurances, des supermarchés, des industriels de l’automobile, des groupes agroalimentaires, etc... C’est une conjonction d’argent, d’images et de "mythes"... .

De l’argent public pour...des actionnaires

Il y a toujours une part de privatisation de l’espace public pour les grands événements sportifs. Et le Tour de France appartient à une société privée, qui a des actionnaires, qui à la fin de l’année attendent des dividendes.

(De plus ASO c’est le rallye Dakar en Arabie saoudite où les droits de l’homme sont bafoués, un exemple de conscience écologique et humaine...)

Le Tour de moins en moins populaire…
Pour le collectif RAS le rallye 05, il n’est pas envisageable que des villes ou des stations doivent débourser au moins 80 000 euros. En 2019, les villes devaient s’acquitter de 120 000 € pour accueillir une arrivée et 80 000 € pour recevoir un départ pour accompagner les frais d’organisation d’un événement qui appartient à une société privée. Mais le prix à payer pour les collectivités ne s’arrête pas là.

Pour exemple, tout compris, l’étape Limoux Prat d’Albis en 2019 a représenté un investissement collectif de quelque 450 000 € pour toutes les collectivités ariégeoises, le conseil départemental étant le plus gros financeur, avec un bon quart de la facture pour les routes.
Une fois de plus, pour justifier le coût financier exorbitant d’un tel événement, les organiseurs mettront en avant les retombées économiques du Tour, mais à quel prix pour notre environnement et pour notre futur ? De plus, la course a été reportée au mois de septembre cette année, et pour les territoires qu’elle traverse, les retombées touristiques et médiatiques ne seront pas les mêmes.
Pourquoi les élus de Rennes en veulent-ils autant au Tour de France ? La réponse en un clic...
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/pourquoi-les-elus-ecolos-de-rennes-en-veulent-ils-autant-au-tour-de-france-20200813

La 17e étape du Tour de France au col de la Loze en Savoie menacée par deux mouvements citoyens :
https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/08/11/savoie-meribel-tour-de-france-col-de-la-loze-menacee-par-deux-mouvements-citoyens

Conclusion :
Le climat change...et vous ?
Le tour de France est-il soutenable ?
Vive le vélo...le vrai !

Mardi 1 septembre
Rendez-vous au parking du site d’escalade des Dauphins à 2 km après le village de Pont du fossé en direction d’Orcières.
https://www.camptocamp.org/waypoints/259944/fr/les-dauphins-pont-du-fosse-#.X0VzJ7qpqAg.mailto

Horaire : A partir de 10 heures (mais avant 13h) au parking du site d’escalade des Dauphins au croisement entre la route d’Orcières et la route en direction de Serre-Eyraud.

Attention les routes d’accès sont fermées de 13h jusqu’à 20h dans le Champsaur.

Programme :

10h/12h : Installation de la grande bâche 5m x 3m "Le climat change...et vous ?" et
préparation des pancartes...

Exemple :
 Le Tour passe...la planète trépasse !
 INEOS détruit le climat !
 TOTAL passe...la banquise trépasse !
 Tour de France...victoire du plastique !

12h/14h : Apéro et pique-nique partagé
14h/15h : SIESTE
15h30 : La "super " caravane publicitaire polluante (avec ses 18 millions de gadgets pub par an)
17h : Passage du Tour (et ses 341 000 tonnes de co² par an )

Illustration : Alexis Nouhaillat

Vous voulez réagir à cet article ?